Reprises de jeux vidéo. Semaine 08-2018

“Diantre nous sommes dimanche !” me suis-je exclamé (à quelques grossièretés près) lorsque cette révélation, tombée sur moi comme la vérole sur le bas clergé, me frappa : il était temps d’écrire ces RJV que je vous promets depuis deux semaines.

Comme promis, cette itération des RJV sera spéciale car aujourd’hui le concept même de cette playlist nous est proposé par notre Dehell national. Le principe est on ne peut plus simple : composer une sélection de reprises “officielles”. Qu’est ce qu’une reprise officielle ? Tout simplement un morceau qui a été repris pour figurer dans un autre jeu. Et dans une époque où les remasters et autres remakes sont légion, nombre de morceaux ont l’occasion d’être passés à la moulinette pour nous ravir une nouvelle fois les esgourdes. Par ailleurs, les trois premiers morceaux de la playlist on été proposés par Dehell lui-même ! Un grand merci à lui.

Autre spécificité de cette semaine : vous avez deux playlists pour le prix d’une : les reprises, mais aussi les originaux desquels sont tirées ces petites perles. Bref, c’est parti.

On commence efficacement avec le thème de After Burner qui a été reprise pour After Burner Climax. Si ce thème parlera aux plus vieux d’entre vous, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il dépote un max ! Comme le jeu qu’il illustre, il va plus vite qu’un chevalier de bronze et vous donne envie de tout dézinguer.

On continue ensuite avec Intelligence for violence, un morceau figurant dans l’OST de nombreux opus de la saga Yakuza, si cher au cœur de… La majorité des gens posant leur plume sur ce site. J’ai sélectionné la version de Yakuza Kiwami, mais le morceau, originaire de Yakuza premier du nom, est aussi dans Yakuza 3. La grande force du morceau à mes yeux est d’avoir un côté jazzy ET rap. Encore plus fort : ça fonctionne.

Troisième morceau et non des moindres, Battle on the big bridge est un des morceaux les plus repris officiellement que je connaisse. Tiré de FF5, ce thème qui pointait le bout de son nez durant un combat contre un boss a été utilisé plus que de raison pour la licence. On le retrouve dans dissidia, et theatrhythm, ce qui n’est pas surprenant en soi, mais aussi dans FFXII et FFXV, ce qui est déjà moins justifié. Mais ne boudons pas notre plaisir car le morceau, bien qu’utilisé à outrance, fait toujours sonner en moi les trompettes annonçant un combat grandiose.

Pour l’avant dernier morceau, on reste sur de l’épique. De l’épique plus enfantin certes, mais de l’épique quand même ! L’avantage de la série Kirby, comparativement à Mario, c’est que sa simplicité permet à n’importe quel jeune enfant d’en venir à bout. Le boss final du jeu représente donc, pour beaucoup de personnes ayant fait leurs armes sur le gameboy, un rite de passage. Enfin, on va finir le jeu que maman nous a offert. Pour moi, le thème de Roi Dadidou (Dedede dans la langue quand j’expire) a donc toujours été pour moi un grand moment de stress, suivi d’une puissante exaltation une fois l’affrontement fini. Le voir donc repris dans Super Smash Bros, plusieurs fois et à chaque fois d’une manière folle, me comble donc au plus haut point.

Pour finir, repartons sur le même rythme que celui sur lequel on a commencé avec la reprise de Mute City figurant dans l’OST de Mario Kart 8. Encore une fois, les compositeurs qui travaillent avec Nintendo quand il s’agit de reprendre les thèmes emblématiques de la société s’en sortent comme des chefs. Les reprises jazzy de Mario Kart 8 sont toutes folles et faire vrombir un moteur de 200cc sur Mute City est un tel pied que je ne peux que leur tirer mon chapeau.

C’est “tout” pour cette semaine ! A très vite, soyez sage et live long and prosper !

 

 

1 commentaire sur “Reprises de jeux vidéo. Semaine 08-2018”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.