RJV – Fantasme du héros au hoquet

On a une coutume sur ce site : moins le titre de l’article correspond à son contenu, mieux c’est. Aujourd’hui je lance donc les RJV “nouvelle formule” avec un titre aussi accrocheur que mensonger.Cela fait bien longtemps que je ne vous avais pas fait une sélection de reprise de musiques de jeux vidéo. Et pour cause : j’ai pris la décision de vous faire des sélections thématiques plutôt que des sélections périodiques. Un peu à la manière des RJV que nous avait proposé Daminou, les prochaines RJV auront toutes un point commun.

Aujourd’hui, je pioche donc direct dans un des thèmes les plus inépuisables qui existent en vous proposant exclusivement des reprises venant d’univers d’heroïc fantasy. Mais je suis resté assez ouvert sur ce qu’on peut entendre par heroic fantasy. Donc si vous n’êtes pas d’accord avec un de mes choix, n’hésitez pas à m’envoyer un fax. Bref, c’est parti !

On commence direct avec Final Fantasy IX. A l’époque, le jeu tranchait avec ses prédécesseurs en prenant place dans un univers médiéval. J’ai particulièrement accroché à la reprise que nous propose Marc Papeghin car il a réussi à faire plusieurs reprises en une. On commence par une reprise rock “classique” qui est la copie conforme du morceau originel. Ensuite on navigue vers des ambiances presque orientales, pour finir par une balade. C’est comme si tout le jeu était contenu dans ce morceau. Bravo à lui.

Le titre suivant nous est proposé par le Hylian Ensemble. Et je vous vois déjà vous plaindre “han nan pas ENCORE du Zelda !”… Mais non ! On est sur un tout autre classique car j’ai sélectionné leur interprétation de Call of Magic. Pour ceux qui dorment, Call of Magic est le vrai nom du bien connu thème de The Elder Scrolls 3, Morrowind. Ce thème, initialement composé par Jeremy Soule, a été repris dans tous les Elder Scrolls suivants. Il a même tellement marqué les joueurs que quelques notes suffisent à les mettre dans un état second.

On continue ensuite avec un autre très grand nom du jeu de rôle PC, Planescape: Torment avec une reprise du thème principal par Scott Buckley. Cette reprise m’a étonné car bien que gardant les mêmes sources ethniques que le morceau d’origine, elle se les approprie et donne beaucoup de puissance au morceau. Comme si l’aventure avait déjà commencé.

Comment ne pas évoquer The Witcher 3 quand on parle d’heroïc fantasy ? On ne peut pas. Mais en revanche je pense qu’un tel monument mérite de grands professionnels pour être interprété. C’est donc le Danish National Symphony Orchestra qui s’y colle en interprétant Lullaby of Woe (et pas que), une comptine que tout enfant devrait écouter avant d’aller au lit. Si j’ai sélectionné cette interprétation, c’est pour nous rappeler du chemin accompli par la musique incluse dans les jeux vidéo. Comme les bandes originales de films, elles ont maintenant parfaitement leur place lorsqu’elles sont jouées par un grand orchestre et vraiment, ça me rend tout jouasse.

Pour finir, on continue avec un nouveau medley, toujours avec des paroles, mais ce coup-ci venant de Dragon Age Origins et Dragon Age Inquisition. A mes yeux, la saga Dragon Age est un fier représentant de l’heroïc fantasy : plus classique que ça, tu meurs. Pourtant les jeux ont réussi à marquer les gens. L’univers, sans renverser la table, possède des marqueurs forts qui le rendent unique à mes yeux. Cette reprise d’OmegaMusic m’a fait replonger dans les souvenirs des jeux, même si j’avoue que j’aurais aimé entendre un peu plus de The Dawn Will Come dans le morceau.

Et voilà ! C’est fini pour aujourd’hui ! J’espère que cette nouvelle formule vous plaira ! Live long and prosper, bonne écoute et soyez sage ! Des bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *