The Sexy Brutale avis switch

The Sexy Brutale : Je vais à un bal masqué, ça tourne mal

Avant toute chose et pour ne pas faire de déçus : non, The Sexy Brutale n’est pas un visual novel japonais avec des lycéennes-mécha en petite tenue. Au risque de vous attrister profondément, c’est même carrément le contraire. Maintenant que les choses sont claires et qu’il ne reste plus que deux personnes au fond de la salle, entrons dans le vif du sujet.

Sorti initialement le 11 avril 2017 sur PC, ce jeu d’enquête/réflexion vient de faire son entrée dans le catalogue de la Switch. Le pitch est assez simple : lors d’un grand bal masqué organisé par le marquis du manoir Sexy Brutale, les convives sont assassinés les uns après les autres dans d’effroyables conditions. Vous incarnez Lafcadio, seul rescapé du massacre. Avec l’aide d’une mystérieuse jeune femme ensanglantée, vous devrez sauver les hôtes de leur destin tragique en revivant la même journée encore et encore.

Prisonnier de l’immense bâtisse, vous disposez chaque jour de 12 heures et pas une minute de plus. Lorsque minuit sonne, votre temps est écoulé. La journée se termine et vous remontez le temps pour vous réveiller à nouveau à midi, le jour-même. Mettez ce temps à profit pour pister et espionner les protagonistes de ce jeu macabre, remontez le fil des événements et soyez le grain de sable qui enrayera l’impitoyable machine.

Je n’en dirai pas plus pour être sûre de ne rien divulgâcher (comme dirait l’autre), mais jouez-y.

L’ambiance, tant visuelle que sonore, est excellente, le gameplay est malin et on prend un réel plaisir à mener nos investigations pour dénicher le petit détail qui fera basculer l’histoire. The Sexy Brutale est addictif et j’ai adoré parcourir le manoir de long en large à la recherche d’indices. Certes, le jeu est assez court  — il ne vous faudra pas plus de 5 ou 6 heures pour en venir à bout  — mais cela contribue très probablement à son charme. La tension ne retombe jamais et il vous sera bien difficile de lâcher la manette avant d’avoir mené votre mission à bien.

Alors jouez-y. Mais pas tout de suite.

Car The Sexy Brutale sur Switch est certainement le jeu le plus mal optimisé auquel j’ai joué cette année. Les lags sont bien trop nombreux et les temps de chargement, encore plus fréquents, durent parfois jusqu’à 10 secondes. Dans un jeu où le sentiment d’urgence est au cœur du gameplay, c’est particulièrement frustrant. Comment expliquer les difficultés de la console à le faire tourner correctement ? Pourquoi éprouve-t-elle le besoin de m’arrêter dans mes actions tous les 30 secondes pour charger des zones parfois minuscules ? J’ai bon espoir qu’un patch sorte et améliore la situation mais, en l’état, ces ralentissements intempestifs auront probablement raison de vos nerfs au bout de quelques heures.

Toutefois, si ma critique incroyablement pertinente et bien construite vous a donné envie de le lancer là tout de suite maintenant, je vous invite à vous tourner vers Steam. 94% des commentaires sont positifs et les avis négatifs ne font pas mention d’un souci d’optimisation. Vous pourrez alors profiter pleinement de ce petit bijou (et vous auriez tort de vous en priver). Un conseil : réservez votre week-end pour pouvoir le parcourir d’une traite !

 

 

L’astuce de tatie Eliwenn : à la dernière question du jeu, répondez “non”.

2 commentaires sur “The Sexy Brutale : Je vais à un bal masqué, ça tourne mal”

  1. Toujours dans ma liste de jeux que je possède sur steam mais que je n’ai pas encore lancé. Le concept me vend du rêve pourtant !
    Dommage pour le portage Switch, le support avait l’air idéal…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.